Julie Machin

H1N1 Open Bar

par Julie Machin

S’il y a bien un truc dont je ne me suis absolument pas préoccupée en ces derniers temps d’informations catastrophes, c’est bien la grippe du porc.
Ah bon, même en Europe ça existe ?

Quoi ? C’est bientôt l’extinction de notre race ? Quoi ? Pour y remédier faut l’attraper tout de suite avant que le virus ne mute en un truc complètement destructeur ??? Mouais.

Mais why not hein ? Allez, lançons une Swine Flu Party.

Le but t’invite tous tes potes contaminés, à fricoter avec tes potes pas contaminés, comme ça vous l’attrapez tous, tout de suite, et vous êtes sauvés quand le virus sera devenu un espèce d’alien qui bouffera les gens de l’intérieur.

Enfin bref, wesh le truc d’alternatifs, encore une idée de ceux qui sont contre les médocs, contre l’avortement, contre le wifi, contre la mondialisation, contre les gens qui klaxonnent, contre les micro-ondes, et contre ces putains de pauvres porcs…

Du coup, les ministères de la santé anglais, ricains, l’OMS, sont en total bad trip, alarmant tout le monde que comme en fait ils n’ont absolument aucune idée de comment le truc du porcinet va évoluer, ben ils se chient dessus à l’idée que ces fêtes H1N1 Open Bar dégénèrent et rendent le virus encore plus super méchant…

Tout ça pour dire, que moi, ce concept me fait rire, tellement les gens sont cons.