Rayon frais

Art

par @FrancoisChe

Kidult : Illegal World part.2

Kidult : Illegal World part.2

Kidult poursuit sa croisade anti-marques en s'attaquant aux vitrines de grandes enseignes de luxe auxquelles il reproche de récupérer et d'exploiter les codes du graffiti dans un but strictement commercial.

Il multiplie les opérations coup de poing, notamment à Paris (JCDC, Agnès b., Hermès... en ont fait les frais) à grand renfort d'extincteur sans oublier de déployer sa propre signature, sur les réseaux.
Zorro des temps moderne ou vandal du pauvre en quête de visibilité maximale ? Sans doute, un peu des deux.
Dans cette seconde vidéo - Illegal World part.2 - qui fait suite à celle publiée il y a 3 mois, on y voit notamment son attaque du shop Supreme à New York et sa distribution de tees organisée chez Colette.

ILLEGAL WORLD PART.2

ILLEGAL WORLD PART.1

A LIRE AUSSI : Docu, l'émergence du street art et du graffiti en Russie