Rayon frais

Art

par Mpy Was Here

Jeris 132 | Stupid Youth

Créé dans les 90's par quelques Parisiens, le crew 132 (à l'origine BZ lors de sa formation au lycée) a toujours été reconnu pour la qualité de ses pièces vandales - privilégier la couleur au chrome, même sur les voies.
Un crew ultra actif sur stores (le traumatisme des trois lettres qui swinguent par Nosé, entre autre), et surtout une aventure humaine qui a toujours été plus profonde que juste du writing en commun. "On déchire les murs pour faire pleurer les aveugles" disaient-ils dans le classique livre Kapital.
L'évolution d'un grand nombre de ses membres est d'ailleurs un bel exemple de réussite, Rock expose souvent, Monsieur Qui continue la rue sous d'autres formes. Soklak poursuit sa double carrière, Saké sort bientôt son LP, Yoolk co-gère son agence de graphisme, et Nosé et Jeris poursuivent le développement de la marque Wicked.
Un délire de potes donc, qu'a justement immortalisé Jeris sur une période allant de 1996 à 2004, caméra au poing lors des rides à Paname et autres échappées en Thaïlande. Des tranches de vies intimes livrées sans censure, entre plaquettes et sexe facile, où la discipline de la boxe contre-balance par la liberté du vandale. Peu d'images d'action (mais mémorables, comme la punition dans le métro sur la cassette Dirty Handz en 1999), et surtout un éclairage touchant sur un style de vie dont le gueuta n'est qu'une partie visible. Achives en or pour quelques acteurs d'un des crew les plus marquants des late 90's. Jeunesse stupide selon Jeris, parfaite illustration d'une vie de rue selon nous.

Les 132 ont lancé fin Janvier un Tumblr qui regroupe toutes les activités des membres du crew, ainsi que la publication d'archives graffiti immanquables.

CXXXII