Rayon frais

Top 10

par @FrancoisChe

Discothèque Idéale : 3 albums de rap français essentiels sortis en 1998

Discothèque Idéale : 3 albums de rap français essentiels sortis en 1998

1998, ce n'est pas que la victoire des footix au mondial, c'est aussi et surtout l'époque des mixtapes sur cassette audio, des baladeurs CD et des téléphones portables OLA.

La musique est encore matérialisée et le rap français connaît l'une des périodes les plus créatives de son histoire. C'était il y a pile 15 ans et on a choisi trois albums au hasard, ou presque.

Fonky Family - Si dieu veut...


« On défend le hip-hop de rue avec furie » et avec une corde aussi.

Lorsque la FF dégaine Si Dieu Veut, son premier album en 1998, le rap marseillais se résume essentiellement à IAM et son École du Micro d'Argent. Un album d'anthologie, aussi complexe qu'un problème de maths concocté par Imhotep (ex-prof au civil), sorti un an auparavant. Recruté par Akhenation pour poser un feat. sur son scud solo Métèque et Mat' (Bad Boys de Marseille) et sur la meilleure compile de fumette que le rap français ait jamais connue, Chroniques de Mars, la Fonky a le mistral en poupe. Le potentiel est là et tout ce que touche le groupe se transforme en hit. Comme l'OM 5 ans avant en Ligue des Champions, la FF va tout niquer.

Comme l'OM en Ligue des Champions, la FF va tout niquer.

Les punchlines de Sat sont plus aiguisées que les lames de Daddy Mory, le Rat Luciano n'a pas sa langue dans la poche et s'impose comme un lyriciste capable de pondre des punchlines de ce calibre : « Le rat manie le mic l'ami, comme Manny manie les flingues dans les rues de Miami ».
Dès les premiers couplets, ça sent le GROS disque, la FF organise sa croisade, contre "l'état avare" (Sans Rémission), les injustices et dédicace son track Aux Absents aux frères disparus, t'a vu ?
AKH (et son survet tacchini), Shurik'n (et ses baggys), Freeman (et son style de paki)... IAM prend 10 ans d'un coup. Pourtant niveau look c'est pas la folie non plus, le Rat se ferait limite refouler d'un Tecknival...
Dans la foulée, la tournée sera triomphale et la "Section Nique Tout" bouclera l'année en apothéose avec ce que beaucoup considèrent comme leur titre le plus abouti pour la BOF d'un film qui l'est beaucoup moins : L'Amour du Risque. Le champ du cygne. Depuis ? Plus rien (ou si peu).


Fabe - Détournement de Son

Il est bien loin le temps où « Fabrice » affutait ses rimes sur les bancs de la fac de lettres à Nanterre. Fabe a mis un terme à sa carrière il y a tout juste 13 ans. Pire, il a clairement fermé la porte à un possible come back le 9 février 2010 (et justifié ce choix) sur son blog Itinéraire d'un Enfant Marqué. L'épitaphe d'une carrière éclair pour un mec considéré par certains spécialistes de la rime comme le meilleur rappeur français de l'histoire. En quelques couplets, il a mis KO une bonne partie de la concurrence avec une qualité de textes abusée, lui et sa Scred Connexion.

Pas besoin d'être hardcore comme Idéal J ou Lunatic pour être impertinent.

Fabe est un marginal du rap, anti-starsystem, favorable au boycott de Skyrock et surtout un parolier hors pair. Selon lui, nul besoin d'être hardcore comme Idéal J ou Lunatic pour être (im)pertinent.
"Si Jean-Marie courait aussi vite que je l'emmerde, il serait tellement loin". L'apothéose ? Une rencontre au sommet avec Le Rat Luciano pour un featuring dantesque.


X-Men - Jeunes, coupables et libres

Dans la famille Time Bomb, je demande X-Men (rebaptisé les X pour des problèmes de super pouvoirs), un duo formé par Ill et Cassidy, originaires de l'Est parisien. Hi-Fi compte presque pour du beurre, il quitta le navire fissa pour poursuivre en solo.

Le meilleur groupe de featuring de l'histoire du rap français

Dès 1996, ils sont dans tous les bons coups : la mythique compile Hostile Hip Hop, la BO de Ma 6-T va Crack-er ou encore le premier album de Kheops qui a des allures de all-star game, Sad Hill.
A cette époque, le rap français joue dans la catégorie poids lourds : La Cliqua, Oxmo, Sage Po, Lunatic, NTM, Assassin... Marseille n'est pas en reste avec IAM, la FF (Ill et Cassidy poseront un feat. monstrueux sur leur titre Maintenant ou Jamais) et tous leurs satellites.

Quand les X-Men sortent Jeunes, Coupables et Libres en 1998, l'attente est à la hauteur de leur réputation, qu'ils doivent pour bonne partie aux freestyles d'Ill dont les punchlines ont rossé la plupart des walkman de l'époque. Les mauvaises langues estiment que les X-Men ne sont qu'un groupe de feat. (mais quel groupe), un exercice dans lequel ils sont injouables. L'histoire donnera en partie raison aux détracteurs. La première moitié du disque tient toutes ses promesses, la qualité des instru et le flow sont toujours là mais sur la durée, c'est moins évident. L'album sera un échec commercial et se retrouvera assez vite dans les brocantes, à moins de 10 balles.
Peu importe, les X ont leur place au panthéon.

To Be Continued...