Rayon frais

Photo

par Mpy Was Here

Photo : Le daily foutraque de Derek Perlman

Photo : Le daily foutraque de Derek Perlman

Hier soir dans un vernissage, j'ai vu un pote user d'une technique de diversion remarquable pour suspendre un autre pote et lui voler une photo qui sera sans doute magique une fois développée, ce genre de moment un peu absurde où tu ferme à moitié les yeux, te maudissant d'avoir perdu le contrôle et la partie l'espace d'une seconde.

Cette spontanéité maléfique m'a fait me souvenir de ce Tumblr diggé il y a quelques semaines, Fucktard.

Derrière ce Fucktard se planque un dude nommé Derek Perlman, qui dit osciller entre LA et Frisco. Pas plus d'infos que ça sur lui, sinon qu'avant qu'il modifie son thème Tumblr dans la nuit il y avait cette phrase approximative comme quoi "je fais des images cool grâce a tes erreurs".

On sent le mec proche d'une scène un peu foutraque, entre musiciens underground et skaters ensanglantés, strippers habiles à la barre et girls next door amatrices de bières blondes. Ca sent les tirs de précision dans des chiottes sales, les mains baladeuses armées d'un billet prometteur, les rides quoditiennes entre zones pavillonnaires presque middle-class et les squats de beautiful losers désargentés.

Perlman délivre un daily fuck-up, sans violence mais absurde où les situations sont autant de bonnes images potentielles que de bons moments passés ensemble. Prenant le partie de livrer à la toile une vision snapshot de sa vie et ses potes, avec un argentique autofocus en guise de témoin crédible.

A la question d'un anonyme Derek répond comme on s'y attend :
- Do you have a girlfriend ?
- Ya. Da streets.