Rayon frais

Sport

par @FrancoisChe

NBA Fight Club : Jeff Van Gundy, ce héros improbable

NBA Fight Club : Jeff Van Gundy, ce héros improbable

Auteur d'une honnête carrière de coach à la tête des New York Knicks (finaliste NBA en 1999), Jeff Van Gundy a surtout marqué l'histoire du Madison Square Garden par ses interventions mémorables lors de bagarres sur le terrain. Entre courage et inconscience.

A LIRE AUSSI : « The Brawl », quand un match NBA vire au pugilat

New York - Miami (1998) : après un déluge d'amabilités entre Alonzo Mourning et Larry Johnson, il s'accroche à la jambe du pivot floridien !

Que se passe-t-il dans la tête de Van Gundy ? Un être normalement constitué se tiendrait à l'écart d'une telle altercation... Une chose est sûre : il en fallait des qualités pour se jeter dans la bataille entre les deux molosses. Par miracle, le Californien s'en tire avec quelques égratignures et un pansement. Après le match, Mourning s'est plaint d'avoir un handicap durant le combat : un moustique était venu lui piquer la jambe. L'image fera le tour du monde.

New York - San Antonio (2001) : en voulant poser une droite à Danny Ferry, Marcus Camby assomme... son propre coach.

Jeff Van Gundy, cette victime idéale... Le coach des Knicks, devenu un expert en baston anticipe que ça va dégénérer. En voulant limiter la casse, il écope d'une patate en pleine figure. KO technique. Au final, le joueur des Knicks écopera de cinq matchs de suspension et 25 000 $ d'amende, contre un match et 7 500 $ pour le tireur de fléchettes des Spurs.

bonus

Houston - Los Angeles (1999) : duel de lutte gréco-romaine entre Shaq et Barkley

Deux des plus forts tempéraments dans la NBA de la fin des années 90. Un vrai choc de poids lourds qui accouchera d'une belle mêlée au sol.