Rayon frais

Photo

par @FrancoisChe

Gangs de la Villette : le témoignage inédit de Gilles Elie Cohen

Gangs de la Villette : le témoignage inédit de Gilles Elie Cohen

Dans les années 80, le photographe fut le témoin privilégié de la naissance des Vikings et des Blacks Panthers, deux bandes qui s'affrontèrent, sur fond de rivalité pour la conquête de certains quartiers parisiens, notamment au nord de la capitale. La galerie Addict lui consacre une exposition (6 février - 28 mars).

Au travers de ce reportage inédit, Gilles Elie Cohen raconte l'histoire des « gangs de la Villette », entre bastons de rue, arts martiaux et rockabilly. Parfaitement complémentaire du travail d'Yves Morvan sur le même thème.

« Je ne sais pourquoi, les deux bandes s’affrontèrent violemment, un soir, dans le quartier de Montmartre. Nos relations commençaient à s’estomper. Il y avait de moins en moins de rendez-vous. On se taisait à mon approche. Les scènes de violence devinrent fréquentes. » (...)
Un champion du monde de boxe thaïe, un des meilleurs acteurs français, quelques trafiquants, un commerçant prospère, quelques paisibles pères de famille. Des destins égarés dans les banlieues. Un fugitif sur une île dans les Antilles. D’autres me fuyaient. Et d’autres encore qui s’accrochaient à des rêves en lambeaux. Et moi, aussi… pas beaucoup mieux. (...)
Il restait ce reportage que j’avais voulu intemporel. Une révolte brute et éternelle. La vague suivante était déjà née. La furie, la rage, la violence, montrait déjà son visage derrière le rictus d’Elvis. »

Gilles Elie Cohen, vikings & panthers. Du 6 février au 28 mars 2015. Vernissage le jeudi 5 février à la galerie Addict. 14/16 rue de Thorigny 75003 Paris.

Texte par François Chevalier