Rayon frais

Sport

par @FrancoisChe

Cette vidéo prouve que Michael Jordan est le plus grand compétiteur de l'histoire

Cette vidéo prouve que Michael Jordan est le plus grand compétiteur de l'histoire

Sincèrement, vous aviez des doutes ?

La NBA vient de publier un magnifique montage qui compile les plus belles actions de MJ23 à chacune de ses apparitions en playoffs, de 1985 à 1998. La vidéo qui circule sur les réseaux sociaux depuis plusieurs jours culmine à plus de 10 millions de vues. Et pour cause, en ces temps où certains spécialistes se demandent si Lebron James a atteint le niveau de domination de Michael Jordan, il est utile de constater que le chemin est encore long pour le « King » avant de surpasser le maître.

Certes, le numéro 23 des Cavaliers de Cleveland a subtilisé le record de points cumulés en playoffs — cette saison, il va dépasser la barre mythique des 6 000 points, contre 5987 pour sa majesté — et c'est un accomplissement de premier plan. On ne rouvrira pas ici les différents dossiers (statistiques, records, palmarès…). C'est encore trop tôt pour débattre. En revanche, il y a un point qui ne semble souffrir d'aucune contestation : l'esprit de compétition, la volonté de gagner et de tuer un match. Dans ce secteur, Michael Jordan apparaît encore (et pour toujours ?) comme le « winner » ultime. Le jeune retraité Paul Pierce ne manquait pas de le rappeler il y a quelques jours sur le plateau d'ESPN. Jordan avait cette capacité à se sublimer dans le money time, à scorer des panier d'une complexité inouïe (voir les « facials » sur Barkley et Ewing, le « spectacular move » face aux Lakers, les buzzer beaters contre Utah, Cleveland…) quand l'adversité montait d'un cran, notamment (surtout) en playoffs.

Le numéro 23 des Bulls était prêt à tout pour gagner. La frustration des premières années dans une équipe de Chicago moribonde, l'intensité défensive ahurissante de ses adversaires (Pistons, Knicks, Heat…) puis le décès de son père ont forgé le caractère de ce champion hors norme. Un « monstre » dont on imagine que Lebron James aurait eu toute les peines du monde à stopper. Surtout avec les nouvelles règles…

Repéré par François Chevalier