Vroom vroom la mobylette

par Schmitto

Nan mais franchement, les cainris sont trop forts. Quelque soit le type de deux roues, ils en font un kiff. Bon, j'avais bien vu une ou deux de mes copines modeuses se balader en vieille mob dans paris, oui oui, de la race de celles que ta grande tante ridée en normandie, motobécane rules, quoi. Mais là, vlà pas le truc : un peu à la façon des gars du bike kill qui calquent leur mode d'organisation sur ceux des MC de bikers (post du 03/07), les jeunes américains à la cool forment des gangs de riders en mobylette, des moped gangs.

Cette nuit, après avoir rematé Ferries Bueller 3X, j'ai trouvé sur le site de wired un photo report sur un gang de brooklyn a fond ds ce trip.

Bien sur, les gars sont de Williamsburg, et chaque week end passent le pont du même nom, pour ne pas dire éponyme (parce que ce mot a été niqué par ces posers de journalistes l'an dernier) pour rider le bitume de Manhattan.

La majorité de leurs rides date des 70; les mobs st apparus aux us au moment de la crise pétrolière, puis abandonnées au fond d'un garage. Les mecs les retapent pour les rider, pour le fun.

Chaque grande ville us à désormais son moped gang, le cool blaze, et le logo de dingue qui va avec : Creatures of the Loin (San Francisco), Puddle Cutters (Portland, Oregon), the Tom Cruisers (Tempe, Arizona), Latebirds (Los Angeles), Landsquids (Sacramento, California), Decepticons (Kalamazoo, Michican), Hells Satans (Richmond, Virginia)...

Et vu que les gangs de mobeux forment une grande famille, si si, ils organisent des rides à travers le pays, genre nyc/chicago en mob, r u ready ? Moi, trop oui ! Le temps de me faire tatouer un carbu de 14 sur la fesse gauche, et j'y vais direct avec les filles !